Standard de la race Deutscher Jagdterrier PDF Imprimer Envoyer

Un champion en CACS

Standard F.C.I. N°103 / 20.01.1998 / F

TRADUCTION :   Dr. J.-M. PASCHOUD et Prof.  R. TRIQUET

ORIGINE :

Allemagne

 

Une nouvelle version du standard du DJT vient d'être publié par la FCI avec date d'entrée en vigueur au 19/03/2015. Il existe en version allemande et anglaise. Pour la traduction française la SCC a été questionnée et une information sera mise en ligne dès réception de la réponse.

la FCI doit publier le standard traduit en français, celui-ci ne sera applicable en France qu'après sa traduction.

 

 

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D'ORIGINE EN VIGUEUR :

05.02.1996

UTILISATION :

Chien de chasse polyvalent, surtout pour le déterrage et pour lever le gibier.

CLASSIFICATION FCI :

Groupe 3 :

Terriers

Section 1 :

Terriers de grande et moyenne taille avec épreuve de travail

BREF APERCU HISTORIQUE :

Après la première guerre mondiale quelques chasseurs actifs quittèrent le grand Club prospère du Fox Terrier pour se vouer uniquement à un élevage orienté sur les aptitudes à la chasse.  M. Rudolf FRIESS, M. Walter ZANGENBERG et M. Carl-Erich GRUNEWALD, tous chasseurs et cynophiles expérimentés, décidèrent alors de créer un chien de chasse noir et feu spécialisé dans le déterrage.  Un hasard vint à l'aide de leur entreprise.  M. Lutz HECK/HAGENBECK, Directeur d'un jardin zoologique, fit cadeau à M. ZANGENBERG de 4 Terriers noir et feu prétendument issus de lignées pure race de Fox Terrier.  C'est avec ces chiens que débuta l'élevage du Terrier de chasse Allemand.  Plus tard, le Dr. Herbert LACKNER se joignit aux créateurs de la race.  Après de longues années d'un commun effort et de nombreuses tentatives d'élevage, ils réussissent, grâce à des croisements habiles avec l'ancien Terrier Anglais à poil rude et avec le Welsh Terrier, à fixer l'aspect général de la race. En même temps ils  tinrent à obtenir un chien de chasse polyvalent, énergique, donnant bien de la voix, aimant l'eau, facile à dresser et ayant l'instinct de chasse très prononcé.

Le Club du Terrier de chasse Allemand a été créé en 1926. Tout comme auparavant, les éleveurs actuels de Terriers de chasse Allemands accordent la plus grande importance aux aptitudes à la chasse, à l'équilibre du caractère, au courage et à l'allant de ce chien.

ASPECT GÉNÉRAL :

Petit chien de chasse compact, bien proportionné, le plus souvent noir et feu.

Proportions importantesPROPORTIONS IMPORTANTES :

Rapport tour de poitrine/hauteur au garrot : le tour de poitrine dépasse de 10 à 12 cm la hauteur au garrot.
Longueur du corps/hauteur au garrot : la longueur du corps dépasse de peu la hauteur au garrot.
Hauteur de la poitrine/hauteur au garrot : la hauteur de la poitrine correspond à environ 55-60 % de la hauteur au garrot.

COMPORTEMENT / CARACTÈRE :

Courageux, assidu et tenace, plein de vie et de tempérament, digne de confiance, sociable et obéissant,  ni craintif ni agressif.

TÊTE :

Allongée, légèrement en forme de coin, pas pointue. Le museau est un peu plus court que le crâne, mesu ré du stop à la protubérance occipitale.

RÉGION CRANIENNE :

Crâne : Plat et large entre les deux oreilles.  Plus étroit au niveau des yeux.
Stop :  Peu marqué.

DentureRÉGION FACIALE :

Truffe : En correspondance avec le museau elle ne doit être ni trop étroite ni trop petite, pas fendue, toujours noire, sauf chez les sujets à robe de couleur prédomiante marron, où elle est marron.

Museau : Puissant ; maxillaire inférieur épais, menton très marqué.
Joues : Bien accusées.

Lèvres : Bien jointives, et bien pigmentées.

Mâchoires/Denture : Dents fortes. Mâchoires solides formant un articulé, en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les faces postérieures des incisives supérieures sont en contact étroit avec les faces antérieures des inférieures, les dents étant implantées à l'équerre par rapport aux  mâchoires. 42 dents conformément à la formule dentaire du chien.
Yeux : Foncés, petits, ovales, bien enchâssés dans  les orbites à l'abri de tout traumatisme ; les paupières épousent bien la forme du globe oculaire  expression déterminée.
Oreilles : oreilles semi-tombantes en léger contact avec la tête, attachées haut, pas spécialement petites, en forme de «V»

COU :

Fort, pas trop long, quelque peu relevé ; sortie d'encolure assez puissante.

CORPS :

Ligne du dessus : Droite.
Garrot : Bien marqué.
Dos : Fort, droit, pas trop court.
Région lombaire : Fortement musclée.
Croupe : Fortement musclée, horizontale.

Poitrine : Bien descendue, pas trop large ; côtes bien cintrées, sternum long avec des côtes allant loin vers l'arrière.

Ligne du dessous : Remonte en dessinant une courbe élégante vers l'arrière,  flancs courts et tendus, abdomen légèrement remonté.

Port du fouetQUEUE :

Bien attachée en faisant suite à la longue croupe raccourcie d'environ un tiers. Portée de préférence un peu moins relevée plutôt que droite, mais jamais inclinée sur le dessus. (Dans les pays où la loi interdit la caudotomie, la queue naturelle est admise ;  Elle devrait être portée en position horizontale ou légèrement en forme de sabre).

MEMBRES :
MEMBRES ANTÉRIEURS :

Aplomb antérieurGénéralités : Vus de devant, les antérieurs sont droits et parallèles ; vus de profil, ils sont bien placés sous le corps.  La distance du sol au coude est à peu près égale à celle du coude au garrot.

Epaules : Omoplate longue, bien inclinée vers l'arrière, fortement musclée ; bonne angulation de l'articulation scapulo-humérale.

Bras : Aussi long que possible, bonne musculature sèche.

Coudes : Bien au corps, tournés ni en dedans ni en dehors.  Bonne angulation de l'articulation du coude.

Avant-bras : Sec, vertical, ossature solide.
Carpe : Solide.

Métacarpe : Légèrement incliné vers l'avant.

Ossature plutôt forte que fine.

Aplomb du membre antérieur vu de profilPieds antérieurs : En général plus larges que les pieds postérieurs les doigts sont bien serrés ; les coussinets sont suffisamment épais ; fermes, résistants et bien pigmentés ; les pieds sont parallèles et, aussi bien en station qu'en mouvement, ne sont tournés ni en dehors ni en dedans.

MEMBRES POSTÉRIEURS :

Généralités : Vus de derrière, ils sont droits et parallèles ; bonnes angulations du grasset et du jarret. Ossature solide.

Cuisse : longue, large et musclée.

Grasset : solide, avec bonne angulation.

Jambe : longue, musclée et nerveuse.

Jarret : bien descendu, solide.

Métatarse : Court, perpendiculaire au sol.

Aplomb des membres postérieursPieds postérieurs : D'une forme ovale presque ronde ; les doigts sont bien serrés ; les coussinets sont suffisamment épais, fermes, résistants et bien pigmentés ; les pieds sont parallèles aussi bien en station qu'en mouvement et ne sont tournés ni en dedans ni en dehors.

ALLURE / MOUVEMENT :

Foulées de grande amplitude, avec bonne allonge des antérieurs et bonne poussée des postérieurs. Mouvement dégagé, antérieurs et postérieurs se meuvent sans raideur et en ligne droite parallèle ment au plan médian du corps.

PEAU :

Epaisse, bien tendue, sans plis.

ROBE :

POIL : Poil rude, droit, dense et dur, ou poil lisse, serré.

COULEUR :  Noire, marron foncé ou mélangée gris-noir, avec des taches feu jaune-rouge très nettement délimitées au dessus des yeux, au museau, à la poitrine, aux  membres et autour de l'anus. Masque clair ou foncé admis à égalité ; de petites taches blanches au poi trail et sur les doigts sont tolérées.

TAILLE ET POIDS :

Hauteur au garrot :
Mâles : 33 à 40 cm
Femelles : 33 à 40 cm

Poids :
Mâles : 9 à 10 kg
Femelles : 7,5 à 8,5 kg

DÉFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DÉFAUTS GRAVES :

- Crâne étroit, museau étroit ou pointu, maxillaire inférieur fuyant, mâchoires étroites, denture faible, toute position irrégulière des incisives, même si elle est de peu d'importance.
- Truffe claire ou ladrée.
- Yeux clairs, trop grands ou proéminents.
- Oreilles dressées, oreilles flottantes, oreilles trop petites, attachées trop bas, trop lourdes.
- Avant-main trop droite (insuffisamment angulé).
- Dos ensellé ou de carpe, trop court.
- Sternum court.
- Vu de face, chien trop étroit ou trop large.
- Arrière-main trop droite, croupe surélevée.
- Coudes fortement tournés en dehors ou en dedans, pieds panards ou cagneux, jarrets de vache, en tonneau ou serrés ; aussi bien en station qu'en mouvement.
Denture en pince- Sujet allant l'amble, démarche guindée ou trottinante (raccourcie).
- Pieds affaissés, pieds de chat.
- Queue renversée vers l'avant, attachée trop bas, pendante.
- Poil court, laineux, écarté ou fin.
- Peau glabre au ventre et à la face interne des cuisses.

DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES :

- Faiblesse de caractère, peur du coup de feu et du gibier.
- Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée, articulé en pince, articulé partiellement en pince, incisives très mal rangées, dents manquantes à l'exception des M3.
- Défauts de pigmentation.
- Entropion, ectropion, yeux hêtérochromes, bleus ou vairons.
Denture mal rangée- Couleurs non admises.
- Taille dépassant ou n'atteignant pas les normes indiquées par le standard.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.


édition du 05/05/2004